VOS CONSEILS POST-OPÉRATOIRES 

                                          APRÈS UN SURFAÇAGE

Retrouvez nos conseils : ce qu'il faut faire et ne pas faire

Après un surfaçage

Capture d’écran 2018-10-19 à 18.57.23.pn

Votre rendez-vous de surfaçage (détartrage en profondeur) s’est terminé, retrouvez les différents conseils de votre chirurgien-dentiste spécialiste des gencives.

L’une des premières étapes du traitement parodontal est le surfaçage. Il est généralement réalisé en 2 ou 4 séances (2 séances : l’une consacrée aux dents du haut et l’autre aux dents du bas ; ou 4 séances : par secteur en haut à droite, en haut à gauche, en bas à gauche et en bas à droite). Il s’agit d’un détartrage en profondeur qui a pour but d’éliminer un maximum de tartre sous la gencive et donc les bactéries qu’il contient.

Le chirurgien-dentiste a donc éliminé ce tartre sous la gencive à l’aide d’instruments manuels (les curettes qui sont une sorte de crochet permettant de « racler » la racine de la dent) et d’instruments ultrasoniques (détartreurs qui vibrent et décrochent le tartre).

Pour réaliser les surfaçages correctement, il est indispensable de faire une anesthésie du secteur traité. Lorsqu’une partie de votre bouche est anesthésiée, cela provoque une sensation étrange de gonflement de la lèvre. Ce n’est absolument pas visible de l’extérieur mais la sensation est bel et bien là. L’anesthésie peut durer plusieurs heures, généralement la zone traitée est réellement endormie pendant une heure, mais les effets d’engourdissement persistent plus longtemps. Il faut attendre parfois jusqu’à 4 heures avant de ne plus sentir ces sensations. Il est important de faire attention de ne pas se mordre la lèvre qui reste insensible. Si vous devez manger, ou beaucoup parler, surtout prenez garde de ne pas vous mordre ce qui occasionnerait des douleurs.

Pendant le surfaçage les gencives saignent ce qui est tout à fait normal. Le saignement de vos gencives doit s’arrêter à la fin de la séance de surfaçage. Il est extrêmement rare qu’il y ait un problème de saignement de vos gencives après un détartrage en profondeur. Il se peut que le goût du sang persiste en bouche mais il ne doit pas y avoir d’hémorragies (on parle d’hémorragie quand le saignement remplit la bouche). Si vous avez un doute et que les saignements se poursuivent après plusieurs heures, contactez votre chirurgien-dentiste. Pour stopper un saignement, appuyer sur la zone de la gencive qui saigne avec une compresse pendant 5 minutes, le saignement devrait s’interrompre.

En cas de saignement, ne pas se rincer la bouche même avec de l’eau, ne pas cracher et ne pas manger trop chaud. 

Le soir-même du surfaçage, prenez votre brosse chirurgicale (15/100e) plus douce pour ne pas blesser votre gencive pendant qu’elle cicatrise à la suite du détartrage en profondeur. Vous pouvez essayer de passer les brossettes inter-dentaires entre les dents mais si vous ressentez des sensibilités, n’insistez pas et attendez le lendemain. Concernant les zones non traitées vous pouvez bien évidemment avoir une hygiène dentaire normale.

Concernant les douleurs, elles sont quasi-inexistantes à la suite d’un surfaçage d’autant plus qu’un anti-inflammatoire et antalgique (Advil) vous a été donné à la fin de la séance de surfaçage. L’effet antalgique poursuit celui de l’anesthésie évitant toute douleur dentaire ou des gencives. Si besoin vous pouvez poursuivre l’advil.

106 Bd de Paris 13003 Marseille

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon