LES CHIRURGIES PARODONTALES DE DÉBRIDEMENT : un traitement pour vos gencives

Les parodontites (déchaussement des dents) sont causées par les bactéries de la plaque dentaire et du tartre. Leur traitement consiste donc à éliminer le tartre au-dessus de la gencive par un détartrage, mais aussi en dessous de la gencive par des surfaçages.

Ces séances de détartrages, surfaçages sont appelées thérapeutique initiale.

A la fin de cette première étape du traitement parodontal, les saignements de la gencive, la texture et la couleur de la gencive sont traités ou au minimum diminué ; mais le déchaussement des dents n’est pas pour autant stabilisé.

Pour stabiliser la situation et empêcher l’évolution du déchaussement des dents, il faut parfaire le nettoyage sous la gencive : en effet il reste systématiquement du tartre à la suite d’un surfaçage lorsque la parodontite est avancée, et faire en sorte que le tartre et les bactéries qu’il renferme ne colonisent pas à nouveau les surfaces des racines des dents.

En quoi consiste donc ces chirurgies parodontales de débridement ?

Elles permettent de voir directement l’os, les racines des dents et donc le tartre en décollant la gencive. Avec une vision directe, le nettoyage des surfaces radiculaires peut facilement être obtenues. La gencive pourra ensuite se ré-attacher aux surfaces saines des racines des dents préalablement nettoyées. De même pour l’os tout autour de la dent, l’objectif est d’éliminer toutes les irrégularités de l’os qui pourrait retenir de la plaque dentaire, du tartre et des bactéries qui pourraient être à l’origine d’une récidive. Dans certains cas, les défauts osseux peuvent être comblés, on parle alors de régénération parodontale par greffe d’os.

L’objectif de ces traitements des gencives est donc de la plaquer au niveau de l’os pour empêcher que le tartre ne colonise à nouveau l’espace entre la gencive et la dent que l’on appelle « sulcus » s’il est à l’état sain (2 ou 3 mm maximum) ou poche parodontale lorsqu’il est plus important (+ de 3mm).

La gencive est ensuite repositionnée au niveau de l’os par des sutures ou des points ; puis un pansement est appliqué sur la gencive pour protéger la zone jusqu’au jour où l’on va les retirer.

Ces poches parodontales sont de véritables « réservoirs à bactéries » qui entretiennent la maladie parodontale. Il est donc indispensable de réaliser une maintenance, c’est à dire de poursuivre une hygiène bucco-dentaire quotidienne rigoureuse ainsi que des séances de détartrage tous les 6 mois ; pour éviter la formation de nouvelles poches parodontales.

#chirurgieparodontale #maladiesparodontales #soinsdentaire #parodontologie

Posts à l'affiche
Posts Récents
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

106 Bd de Paris 13003 Marseille

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon